PortailPortail  AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Articles et faits divers.

Aller en bas 
AuteurMessage
Daddy
Admin
avatar

Masculin Nombre de messages : 83
Age : 31
Date d'inscription : 20/01/2007

MessageSujet: Articles et faits divers.   Sam 20 Jan - 22:51

Ce topic est fait pour poster des articles de presse qui vous tombent sous la main et que vous voulez partager.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://foruma.kanak.fr
Daddy
Admin
avatar

Masculin Nombre de messages : 83
Age : 31
Date d'inscription : 20/01/2007

MessageSujet: Re: Articles et faits divers.   Dim 21 Jan - 14:31

Etats-Unis: Hillary Clinton entre dans la course à la Maison Blanche de 2008
http://news.fr.msn.com/Article.aspx?cp-documentid=2538763


Hillary Clinton , sénatrice démocrate de New York et ex-Première dame des Etats-Unis, a fait un pas décisif dans la course à la Maison Blanche en annonçant samedi la création d'un comité exploratoire pour sa candidature à l'élection présidentielle américaine de 2008.
Si elle était élue en novembre 2008, Mme Clinton, 59 ans, serait la première femme présidente des Etats-Unis.
Cette annonce d'un comité exploratoire, qui ne fait pas de doute sur une future candidature officielle, lance la bataille pour l'investiture du parti démocrate dont la convention est prévue en août 2008 à Denver (Colorado, ouest).
L'épouse de l'ancien président Clinton se retrouve à la lutte avec le jeune et charismatique sénateur afro-américain Barack Obama, 45 ans, qui s'est déclaré quatre jours plus tôt. M. Obama apparaît actuellement comme son concurrent le plus sérieux pour l'investiture démocrate.
Une femme et un Noir se retrouvent ainsi dans le peloton de tête des présidentiables de 2008, une première aux Etats-Unis. "La sénatrice Clinton est une amie et une collègue que je respecte profondément", a réagi samedi Barack Obama. "Je l'accueille ainsi que tous les candidats, non pas comme des concurrents, mais comme des alliés travaillant à remettre notre pays dans la bonne direction", a-t-il ajouté.
Il faudra aussi compter dans la course à l'investiture avec John Edwards, 53 ans, ancien sénateur et colistier de John Kerry en 2004. Au total, une dizaine de candidats démocrates sont déclarés ou pressentis.
Côté républicain, John McCain, sénateur de l'Arizona (sud-ouest) et héros de la guerre du Vietnam et l'ancien maire de New York Rudy Giuliani sont notamment pressentis. Le sénateur républicain du Kansas Sam Brownback s'est déclaré officiellement candidat samedi.
"J'y vais, et j'y vais pour gagner", a affirmé Mme Clinton samedi dans une vidéo diffusée sur son site internet.
"Je crois que le changement arrive le 4 novembre 2008", a dit Mme Clinton l'air décontracté, assise sur le canapé d'un intérieur bourgeois, selon la vidéo qui montre à l'arrière plan une photo de Bill Clinton.
Elle a annoncé une série de dialogues vidéo sur internet avec les électeurs à partir de lundi et promis qu'en tant que sénatrice elle passera "deux ans à faire tout ce qui est (son) pouvoir pour limiter les dégâts que (le président) George W. Bush peut faire".
Mme Clinton, élue sénatrice en 2000, a préparé sa candidature potentielle à la Maison Blanche depuis six ans. Elle dispose déjà d'un trésor de campagne considérable et d'une équipe de conseillers expérimentés, dont beaucoup ont travaillé avec son mari à la Maison Blanche (1993-2001).
Dans l'opinion publique, cette femme brillante et déterminée, ancienne avocate, ne laisse personne indifférent.
Son passé de Première dame lui apporte un puissant réseau au sein du parti démocrate mais constitue aussi son point faible dans l'opinion publique. Pour nombre d'Américains, elle porte avec elle l'ombre de Bill Clinton et le souvenir des frasques qui ont émaillé le second mandat du 42e président américain. La droite religieuse se montre très vindicative à son égard.
Sa propre carrière politique est aussi entâchée par le cuisant échec en 1992 dans sa tentative de réformer le système de santé américain.
Vis-à-vis de l'Irak, Mme Clinton se débat encore dans une position inconfortable, puisque tout en critiquant la conduite de la guerre aujourd'hui, elle a voté en 2002 pour l'invasion de l'Irak.
Selon un sondage de Newsweek samedi réalisé avant l'annonce de sa décision, Mme Clinton l'emporterait de seulement un point contre le sénateur John McCain (48% contre 47%) mais s'inclinerait de peu également face à Rudoph Giuliani (47% contre 48%).


Dernière édition par le Dim 21 Jan - 14:34, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://foruma.kanak.fr
Daddy
Admin
avatar

Masculin Nombre de messages : 83
Age : 31
Date d'inscription : 20/01/2007

MessageSujet: Re: Articles et faits divers.   Dim 21 Jan - 14:33

Turquie: un suspect arrêté après le meurtre du journaliste Hrant Dink
http://news.fr.msn.com/Article.aspx?cp-documentid=2554096


La police turque a arrêté samedi le meurtrier présumé du journaliste turc d'origine arménienne Hrant Dink, ont annoncé les télévisions turques NTV et CNN-Turk.
Le suspect, dont les photos avaient été diffusées par les médias plus tôt dans la journée, a été identifié comme Ogun Samast, 17 ans, originaire de la ville de Trabzon dans le nord de la Turquie, ont précisé les deux chaînes.
Il a été arrêté à 23HOO (21HOO GMT) à la gare routière du port de Samsun, sur la mer Noire, alors qu'il s'apprêter à rentrer à Trabzon et qu'il portait sur lui l'arme avec laquelle il aurait tiré sur Hrant Dink, a indiqué le procureur local Ahmet Gulcinar, cité par CNN-Turk.
Le Premier ministre turc, Recep Tayyip Erdogan, a confirmé l'arrestation depuis Kizilcahamam, ville proche d'Ankara où se déroulait samedi un meeting de sa formation politique, le Parti de la justice et du développement (AKP).
Selon CNN-Turk, c'est le père du jeune suspect qui a téléphoné à la police pour dire que la personne apparaissant sur les images diffusées par les télévisions était son fils.
La police avait fait diffuser samedi des images provenant, selon les médias, des caméras de surveillance de magasins de la rue où Hrant Dink, 52 ans, a été abattu, montrant un jeune homme brun portant une veste en jean et coiffé d'un béret blanc. Il tient un objet, apparemment un pistolet, sous sa veste.
Le père du meurtrier présumé ainsi qu'un de ses amis proches devaient être transférés à Istanbul pour y être interrogés, a ajouté CNN-Turk, sans indiquer où ils se trouvaient.
Le suspect s'était rendu vendredi dans les bureaux de l'hebdomadaire bilingue turco-arménien Agos où travaillait Hrant Dink environ trois heures avant l'attentat, a indiqué le gouverneur d'Istanbul Muammer Guler, citant des déclarations à la police des secrétaires du journal.
Il avait affirmé être un étudiant de l'université d'Ankara et avait demandé à rencontrer Hrant Dink, se heurtant à un refus. Lorsque l'une des secrétaires était sortie environ deux heures plus tard, il se tenait toujours dans la rue en bas de l'immeuble.
Hrant Dink, directeur de la publication d'Agos, a été tué de trois balles dans la tête et la gorge, devant les locaux de son journal, dans le quartier cosmopolite de Sisli, en plein centre de la rive européenne d'Istanbul.
La presse a accusé le gouvernement de ne pas être parvenu à protéger un homme qui avait écrit dans ses articles qu'il recevait des menaces et des courriers haineux.
L'assassinat de cet intellectuel ayant critiqué la position officielle turque sur les massacres d'Arméniens commis en Anatolie sous l'empire ottoman, conspué comme un "traître" par l'extrême droite pour les avoir qualifiés de "génocide", a créé une onde de choc à travers le pays.
En dépit des controverses, Hrant Dink avait forcé l'admiration de beaucoup par son dévouement à la cause du dialogue turco-arménien, qui l'avait notamment conduit à dénoncer avec force en octobre une proposition de loi française visant à pénaliser la négation du génocide arménien.
Condamnant unanimement le meurtre comme une "honte nationale", les quotidiens turcs appelaient samedi leurs lecteurs à assister en masse aux funérailles de Hrant Dink, prévues pour mardi.
La présidence allemande de l'Union européenne s'est dite "bouleversée" par "l'assassinat ignoble" de Hrant Dink, se disant "convaincue que les autorités turques feraient très rapidement toute la lumière sur cet acte".
Plusieurs centaines de personnes se sont réunies samedi sur les lieux de l'assassinat, portant des bougies et déposant des fleurs au pied d'un portrait du journaliste.
En France, qui compte la communauté arménienne la plus importante d'Europe, le Mouvement contre le racisme et pour l'amitié des peuples (MRAP) a exprimé samedi dans un communiqué "son émotion et sa colère" suite à l'assassinat de Hrant Dink, victime selon l'association "de son courage et sa ténacité".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://foruma.kanak.fr
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Articles et faits divers.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Articles et faits divers.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Fait divers monstrueux.
» faits-divers
» 14 faits époustouflants à propos de la succession de Michael Jackson
» Instruments à cordes grattées
» Faites entrer l'accusé...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Actualités et Societé :: L'actualité-
Sauter vers: